Des Ailes pour l’Ouest, l’association favorable à l’aéroport de
Notre-Dame-des-Landes

NDDL : La profession agricole plus que jamais reconnue et bien traitée

COMMUNIQUE

Notre Dame des Landes : la profession agricole plus que jamais reconnue et bien traitée

Suite au jugement en appel publié vendredi sur l’indemnisation d’un exploitant agricole, l’association des Ailes pour l’Ouest favorable à l’Aéroport du Grand Ouest, réagit.

Le jugement publié vendredi a confirmé le montant des indemnisations de près de 900.000 € accordé à Sylvain Fresneau en première instance et contesté par Vinci, concernant les bâtiments d’exploitation. Ces indemnisations font suite à celles concernant l’exploitation pour plus de 650.000 € dans le cadre d’un GAEC et le foncier, soit plus 1,5 million au total.

« Il est tout à fait logique et les exploitants agricoles aient les moyens de se relocaliser à proximité et puissent remonter une exploitation » témoigne Alain Mustière, le Président de l’association pour qui ce jugement est aussi la preuve que les agriculteurs sont bien traités. « Je rappelle que 85% des terres ont été acquises à l’amiable et que la signature d’un protocole avec la Chambre d’agriculture a permis de bien accompagner les exploitants » ajoute-t-il.

L’association rappelle en outre que 4500 hectares de terres sont disponibles, dont 1500 exploitables de suite, à proximité de l’agglomération nantaise, et plus de 100 exploitations cherchent des repreneurs*

L’association demande ainsi que les exploitants indemnisés soient désormais relocalisés sur les terres prévues à cet effet et arrêtent leur opposition au projet qui est devenue une caricature grossière : « Autant on peut comprendre l’opposition légitime à une expropriation, autant elle devient inexcusable avec des montants d’indemnisation confirmés par des décisions de justice et permettant largement de se réinstaller » précise Alain Mustière.

 

*source : Chambre d’Agriculture.

 

 

Des Ailes pour l'Ouest