Des Ailes pour l’Ouest, l’association favorable à l’aéroport de
Notre-Dame-des-Landes

COMMUNIQUE DE PRESSE ACIPRAN – Le 14/06/2013

Communiqué de presse

Nantes, le 14 juin 2013

 

Les pro-aéroport réagissent à l’annonce du CEDPA

 

 

 

Le Comité des élus Doutant de la Pertinence du Projet d’Aéroport (CEDPA) a annoncé hier qu’il quittait la concertation mise en place depuis plus de 6 mois.

 

Alors que tout a été fait pour apaiser la situation, pour favoriser le dialogue et intégrer toutes les améliorationspossibles, qu’un comité de suivi a été mis en place associant l’ensemble des associations opposées au projet, le CEDPA prouve de nouveau son incapacité à accepter la contradictionet à respecter les décisionsdécoulant d’une large concertation.

 

Ce n’est hélas pas nouveau mais c’est irresponsablede la part d’élus qui se font les chantres de la démocratie !

 

« Le CEDPA, c’est un pas en avant pour demander la concertation et 2 pas en arrière quand cette concertation débouche sur des décisions », réagit Alain Mustière, Président de l’ACIPRAN, l’association pro-aéroport.

 

« A chaque fois que le projet marque une nouvelle étape, le CEDPA se manifeste. C’est pour nous la confirmation que la concertation avance sereinement et que les propositions des 3 commissionsmises en place par l’Etat sont étudiées avec la plus grande attention et vont, pour ce qui est réalisable, être prises en compte afin d’améliorer le projet comme nous l’avons demandé », ajoute Alain Mustière.

 

L’ACIPRAN dénonce en outre la manipulation perpétuelle du CEDPA et rappelle que la commission européenne n’a absolument pas lancé de procédure pré-contentieuse. Seule la commission des pétitions du Parlement européen qui n’a aucun pouvoir suspensif (et pas la commission européenne) est saisie par les opposants comme les partisans et étudie actuellement les réponses de l’Etat français.

Des Ailes pour l'Ouest