Des Ailes pour l’Ouest, l’association favorable à l’aéroport de
Notre-Dame-des-Landes

Communiqué de Presse : Aéroport du Grand Ouest : des opposants aux illusions perdues !

Aéroport du Grand Ouest : des opposants aux illusions perdues !

Les opposants au transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique à Notre- Dame-des-Landes tentent de faire croire que le projet n’est pas conforme avec la réglementation européenne en écrivant de nouveau à la commission. « C’est une nouvelle supercherie pour un dernier baroud d’honneur » selon l’association Des Ailes pour l’Ouest.

La commission européenne a validé ce projet le 28 mars 2014 par la voix de Karl Falkenberg, Directeur Général de l’environnement de la commission européenne qui a déclaré à Bruxelles : « Le site de Notre- Dame-des-Landes, situé en dehors de toute zone Natura 2000, abrite des espèces protégées mais qui sont présentes dans beaucoup d’autres endroits en France. Ces espèces seront déplacées avant les travaux qui ne porteront donc pas atteinte à leur survie. La commission a fondé son avis en constatant tant sur la loi sur l’eau, sur les directives habitat ou sur les espèces protégées, qu’aucune infraction de l’État français n’avait été constatée. Elle a fondé sa décision sur le respect des législations réglementaires européennes et une évaluation jugée satisfaisante des mesures de compensation »

Pour Alain Mustière, le Président des Ailes pour l’Ouest : « Le citoyen doit être conscient de cette stratégie d’obstruction systématique des opposants qui ont déjà été déboutés dans 154 décisions de justice ».

« La validation des arrêtés environnementaux par le tribunal administratif de Nantes le 17 juillet dernier  confirme au contraire l’avis de Bruxelles et nous attendons désormais que le Président de la République et le Premier ministre traduisent en acte ces décisions du tribunal et de la commission européenne » conclut-il.

Des Ailes pour l'Ouest