Des Ailes pour l’Ouest, l’association favorable à l’aéroport de
Notre-Dame-des-Landes

Communiqué de Presse — Aéroport du Grand Ouest : des opposants et des élus qui laissent se répandre le vandalisme et la violence

Nantes, le Lundi 25 novembre 2013
 
 

Communiqué de Presse

 
 

Aéroport du Grand Ouest : des opposants et des élus qui laissent se répandre le vandalisme et la violence

La Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises (CGPME), et une entreprise située à proximité, ont été victimes ce week-end d’actes de vandalisme. Les vitres sur lesquelles figuraient des affiches Oui à l’aéroport du Grand Ouest ont été caillassées.

Ces nouvelles dégradations qui font suite au pillage de l’entreprise Biotope et aux menaces envers un prestataire Des Ailes pour l’Ouest la semaine dernière sont totalement inacceptables.

Après les attaques envers les entreprises travaillant sur le chantier pour le compte d’Aéroport du Grand Ouest, les opposants ont manifestement décidé de s’attaquer aux organisations qui portent ce projet.

« Nous condamnons avec la plus grande fermeté ces actes et nous demandons aux organisations représentant les opposants aux projets, notamment l’Acipa et le Cedpa, à se désolidariser de ces mouvements et à les condamner fermement. De même, les parlementaires écologistes si prompts à réclamer un Etat de droit en Bretagne sans dénoncer une zone de non droit à Notre-Dame-des-Landes doivent également condamner ces actes » insiste Alain Mustière, Président des Ailes pour l’Ouest.

Si tel n’était pas le cas, l’association n’exclue plus désormais des actions de mobilisation sur le terrain comme celle de samedi matin mise en place en 24h et qui, au vu des réactions des automobilistes et des nantais, seront largement soutenues.

L’association attend des réponses dès mercredi lors de l’ultime réunion de la concertation demandée par le Ministre des Transports suite à la commission de dialogue.

Des Ailes pour l'Ouest