Des Ailes pour l’Ouest, l’association favorable à l’aéroport de
Notre-Dame-des-Landes

Communiqué de presse : Notre mobilisation restera intacte !

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Nantes, le 9 décembre 2016

 

Après 178 décisions de justice qui en ont validé la légalité, des dizaines d’études qui en ont validé la pertinence et un référendum qui a validé la légitimité, le renoncement de François Hollande à lancer les travaux à Notre-Dame-des-Landes, abime une fois de plus l’image de la classe politique, et met en danger l’avenir économique du Grand Ouest. 

 

Alain Mustière, Président de l’association Des Ailes pour L’Ouest, réagit aux informations données sur Europe1 ce matin : «Si ces informations s’avèrent exactes, cela représente un véritable parjure de la part de l’État qui,  il  y a  encore quelques semaines nous promettait une évacuation rapide de la ZAD » 

Et d’ajouter « Jusqu’au bout nous avons été dans la conciliation, dans la consultation, il y a quelques semaines encore, à Matignon, les yeux dans les yeux, on nous avait confirmé un début rapide des travaux et donc l’évacuation de la ZAD ».

On ne peut pas convoquer un vote, affirmer qu’en cas de résultat positif on débutera le chantier, et ensuite, au mépris de la démocratie, botter en touche ! 

 

L’histoire aurait pu retenir François Hollande comme un Président attaché à l’Etat de Droit et à l’intérêt général, elle se souviendra de lui comme celui qui a refusé de décider et qui a cédé à la violence illégitime d’une poignée d’extrémistes ». 

L’association appelle les partisans du OUI à se mobiliser pour le respect du vote des citoyens, le respect de la démocratie et l’avenir du Grand Ouest.

Des Ailes pour l'Ouest