Des Ailes pour l’Ouest, l’association favorable à l’aéroport de
Notre-Dame-des-Landes

CP. Pas de supercherie sur l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes !

COMMUNIQUE DE PRESSE : Mardi 8 décembre 2015

Pas de supercherie sur l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes !

Le candidat aux élections régionales Christophe Clergeau vient d’annoncer son souhait d’une nouvelle étude d’optimisation de l’aéroport de Nantes-Atlantique dans le cadre d’un accord avec EELV, du report des procédures d’expropriation à Notre-Dame-des-Landes et de nouvelles études concernant les impacts environnementaux !

L’association des Ailes pour l’Ouest tient à souligner :

  • Que l’adaptation de l’aéroport actuel du fait de l’augmentation du trafic en attendant le transfert à Notre-Dame-des-Landes  est de la compétence du concessionnaire,
  • Que le report des expulsions n’est pas de la compétence de la région, mais de la justice qui fonctionne de manière indépendante dans ce pays et qui a déjà rendu 154 décisions favorables au transfert,
  • Que les impacts environnementaux ont été étudiés et validés par la commission européenne le 28 mars 2014 en fondant « sa décision sur le respect des législations réglementaires européennes et une évaluation jugée satisfaisante des mesures de compensation. Le site, situé en dehors de toute zone Natura 2000, abrite des espèces protégées, mais qui sont présentes dans beaucoup d’autres endroits en France. Ces espèces seront déplacées avant les travaux qui ne porteront donc pas atteinte à leur survie »,
  • Que ces mêmes impacts environnementaux ont été jugés conformes au droit par le tribunal administratif de Nantes le 17 juillet dernier,

Alors que  le débat public, l’enquête publique et la commission du dialogue en 2013 ont montré qu’il était impossible de maintenir l’aéroport sur le site actuel à moyen terme, le transfert de l’aéroport ne peut être l’otage d’arrangements politiques qui viennent d’être sévèrement réprimés par les votes des français dimanche dernier et qui ne sont pas à la hauteur des enjeux liés à l’emploi et au développement du Grand Ouest » souligne Alain Mustière, Président des Ailes pour l’Ouest.

« Après l’annonce par le Premier ministre de la reprise des travaux et le lancement des premiers appels d’offres, je demande la poursuite du projet tel que la démocratie et les décisions de justice l’ont permise » ajoute Alain Mustière

« Je demande à Christophe Clergeau de ne pas céder aux injonctions d’EELV qui  soutiennent clairement  les zadistes en appelant à la désobéissance civile, aux saccages et aux sabotages et à appeler au plus vite à l’évacuation de la ZAD, au début des travaux et au développement de l’emploi et du grand ouest dont ce projet est un élément essentiel » conclut Alain Mustière.

Des Ailes pour l'Ouest