Des Ailes pour l’Ouest, l’association favorable à l’aéroport de
Notre-Dame-des-Landes

CP.STOP à la cacophonie gouvernementale !

Suite aux déclarations de Ségolène Royal hier soir s’opposant «à une évacuation par la violence de la ZAD», l’association Des Ailes pour l’Ouest condamne fermement ces propos d’un ministre qui, pour rappel, assume par ailleurs le portage du dossier comme tutelle de la DGAC.

Alain Mustière, son président condamne l’attitude de la ministre «Une fois de plus Ségolène Royal se singularise en exprimant une position qui n’est ni celle du Premier ministre ni celle du Président de la République. En s’opposant à l’évacuation de la ZAD, elle souffle sur les braises et cautionne l’opposition illégale à un projet qui a suivi tous les processus démocratiques, a été validé par 156 décisions de justice et conforté par le vote de 269 000 personnes le 26 juin dernier qui ont dit OUI à plus de 55% des suffrages exprimés au transfert ».

Pour Alain Mustière «La cacophonie gouvernementale doit désormais cesser. Si Madame Royal n’est pas prête à assumer le choix des citoyens concernés et le respect des lois de la République sur le territoire de Notre-Dame-des-Landes, il appartient au Premier ministre et au Président d’en tirer les conclusions qui s’imposent. On ne peut plus laisser pourrir la situation à Notre-Dame-des-Landes. Les milliers d’emplois en attente, mais plus encore, le respect de la démocratie et des décisions de justice appellent désormais à un démarrage rapide du chantier et donc à une évacuation de la ZAD. »

Des Ailes pour l’Ouest reste donc vigilante quant au respect des engagements gouvernementaux, et poursuit sa campagne d’affichage « Nous avons voté, évacuez la ZAD »

Des Ailes pour l'Ouest