Des Ailes pour l’Ouest
Rejoignez-nous et adhérez à l'association

Pour l’avenir de notre région, rejoignez notre association !

Créée en mars 2003 lors du Débat public et relancée en septembre 2012, Des Ailes pour l’Ouest (ex-ACIPRAN) rassemble des citoyen(ne)s engagés en faveur de la création du futur aéroport du Grand Ouest, qui souhaitent :

 

  • Favoriser la réalisation d’un aéroport international successeur de Nantes Atlantique et alternatif à Paris pour les habitants du Grand Ouest ;
  • S’informer et informer la population sur les enjeux et les avancées de sa réalisation, au-delà de la polémique ;
  • Suivre avec attention et peser dans la réalisation du futur aéroport ;
  • Faire entendre leurs attentes et dialoguer avec le concessionnaire, l’Etat et les collectivités locales pour la réalisation d’un aéroport adapté aux besoins du territoire, de ses entreprises et de ses habitants.

 

 

Contact : desailespourlouest@gmail.com

Pourquoi nous nous engageons ?

  • L’aéroport du Grand Ouest n’est plus un projet mais une réalité
  • Cette opération a respecté l’ensemble des procédures légales
  • Un équipement au service de l’emploi et de l’activité économique

Signez la pétition

Demandez l'évacuation de la ZAD

3,353 signatures

Pour l'évacuation de la ZAD de Notre Dame des Landes

Oui à l’évacuation de la ZAD

Lors du comité de suivi des engagements de l’Etat du projet d’Aéroport du Grand Ouest le 13 décembre dernier, Jean Paul Naud, maire de la commune de Notre Dame des Landes, a pris une position extrêmement claire demandant « le départ des Zadistes » de sa commune.

Face aux exactions envers des entreprises et les violences et menaces envers des personnes, je tiens à saluer cette attitude responsable et républicaine qui tranche avec celle de sa co-présidente du Cedpa, Françoise Verchère, qui refuse de condamner ces violences et les cautionne en appelant clairement par voie de presse à bloquer le déplacement des espèces protégées et le début du chantier.

Cette collusion entre certains élus assumant d’être la vitrine légale d’un bras armé violent et antirépublicain n’est plus acceptable pour les citoyens qui sauront à qui demander des comptes lorsque les violences reprendront.

Par son affirmation courageuse, il a montré qu’on peut être opposé à ce projet tout en adoptant un comportement républicain digne d’un élu de notre démocratie.

C’est pourquoi, j’appelle l’ensemble des citoyens qui souhaitent dénoncer cette zone de non droit et attendent le départ de ces squatteurs à soutenir sa demande d'évacuation.

[signature]

Invitez vos amis à signer la pétition

Actualités